Le bilan de l'utilisation du GPS face à la carte Michelin.


L´utilisation d´un GPS avec fonds cartographique est un des aspects novateurs
de ce périple 2014.
Après cinq semaines d´utilisation, je crois que je peux faire un bilan
provisoire.

J´ai d´abord travaillé durant huit ans (2006 - 2013) avec des pages
d´atlas Michelin découpées, cela fonctionnait.

Travailler seulement avec un GPS ne me semble pas envisageable
à court terme, en voici les raisons :

- L´écran du GPS est trop petit pour donner une bonne vision globale
d´une étape (et encore moins d´un itinéraire).
- Avec le fonds cartographique que j´utilise, l´affichage des noms
de villes et de localités n´est pas satisfaisant.

Je crois que l´optimum est de tirer la quintessence de chaque mode de guidage.

Je vais maintenant citer les points forts et les faiblesses de chaque méthode.

Arguments en faveur de la carte papier :


++ : Elle s´affiche facilement au format A5 dans le support ad hoc
de la sacoche de guidon.
++ : Elle est pliable.
++ : Elle est annotable (au feutre violet indélébile).
++ : Son coût est très faible.
++ : Elle fonctionne sans piles, accumulateurs, électricité.
-- : Les transitions de pages ne sont pas très ergonomiques.
++ : Elle donne une vision globale.
++ : Elle rend bien les distances, car elle est toujours à la même échelle.
++ : Elle permet de bien appréhender le relief, grâce au dessin
des rivières, des ombrages, et des flèches marquant les fortes pentes.
++ : Avec un peu d´habitude, la carte permet de découvrir facilement
les chemins de crête (les plus beaux chemins pour les paysages).

Arguments en faveur de le GPS :


++ : Il répond en permanence à la question "où suis-je ?".
++ : Il donne la direction du déplacement (faisant donc office de boussole).
++ : Il dispose d´une cartographie très détaillée, pour un minimum de poids.
-- : Il renseigne "trop" de chemins, dont certains qui ne sont pas revêtus
ou autorisés.
- : Le relief par courbes de niveau n´est pas très intuitif.
++ : Il permet de faire le guidage, ce qui est confortable
pour les fins d´étapes.
++ : Il est très performant pour trouver les itinéraires de sortie de villes.
- : Il ne signale pas très explicitement les clochers.
- : Il faut penser à l´alimenter (recharger les accumulateurs tous les soirs).
++ : Il collecte en permanence la trace (en tout cas, celui que j´utilise).
++ : Les bons modèles résistent bien à la pluie (c´est le cas pour le mien).
----