Vidéo de démonstration d'un vélo à deux roues excentriques.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, une vidéo de moins d'une minute est disponible. C'est au format mp4, le fichier a un poids de 7 méga octets. Cela passe bien avec les navigateurs conformes à la norme html5. Avec les versions antérieures, cela fait un rectangle gris avec un message "... not supported".

Si la vidéo directe ne fonctionne pas, vous pouvez utiliser ce lien pour la télécharger sur votre ordinateur.
En dernier recours essayez ceci...
Un grand merci à mon collègue Benoît, acteur, caméraman, réalisateur et monteur de cette petite séquence.

Bâtir une roue de vélo excentrique.

Quelques questions avant de commencer.

Quel type de vélo ?

- un vélo équipé ou équipable de freinage à disque afin de toujours être capable de freiner.

- un vélo en roues de 26 pouces, de façon à aller piocher dans la gamme des rayons 622 et 24 pouces pour les grands et petits rayons.

- un vélo sans garde-boue.

- un vélo avec un bon dégagemment autour des roues.

=> ce sera donc un VTT.

Quelle excentrique ?

- 15 mm à l'arrière c'est conservateur, cela fait un doux effet de massage, tant qu'on roule lentment. Si on roule vers 20 km/h cela secoue déjà un peu... beaucoup ...

- plus l'excentrique est grande, plus il faudra des rayons de longueurs différentes et atypiques (donc difficilement trouvables dans le commerce).

- plus l'excentrique est grande, plus on met les rayons de longueur "moyenne" en oblique par rapport à la jante.

- une des originalités de ce site, c'est de calculer l'angle du rayon par rapport à sa perpendiculaire de la jante. Avec les moyeux de grand diamètre (Rohloff et VAE), en restant sur des hypothèses de base (croisement à deux), on dépasse très facilement ce que les rayons peuvent supporter. Dans le calculateur et dessinateur de roues, allez ballader votre souris sur la rubrique "Angle maximum...", plutôt vers le bas du menu.

- pour des excentriques grandes (genre 30mm, il faut utiliser des pneus plus fins pour éviter que la roue touche le cadre ou la tête de la fourche.

- des roues avec de très grandes excentriques (du genre de 50mm) sont certes spectaculaires, mais très fragiles, et d'un inconfort tel, qu'après 50 mètres d'utilisation, on a vraiment envie d'arrêter, et donc inutilisables pour une vélo-parade.

- a priori, dans le commerce, on ne trouve pas de rayons d'une longueur supérieure à 302 milimètres. Si vous avez une source, faites moi signe ! Il faut donc se restreindre à des excentriques ne demandant pas des rayons dépassant 302 milimètres de longueur.

Quelle jante choisir ?

- Pas besoin d'une jante à 100 euros...

- Si vous optez pour une jante à double paroi, une avec des guides d'écrou, empêchant aux écrous de glisser entre les deux parois, cela permet de gagner un peu de temps durant le rayonnage.

- Je recommande fortement de la jante à double paroi, même à bon marché. Si vous vous plantez "un peu beaucoup" sur la longueur de certains rayons, et qu'ils sortent fortement de la tête de l'écrou, tant qu'ils ne percent pas le fond de jante... personne ne s'en rendra compte. Cela laisse un peu plus de marge de manoeuvre... (il y a du vécu...).

Quels écrous choisir ?

- Les écrous traditionnels en laiton sont parfaits.

- Le point sur lequel j'insisterai, c'est leur longueur.

- Je déconseille d'utiliser des écrous de 12 mm de long, et recommande ceux de 14 mm, cela vous laisse plus de marge par rapport aux arrondis que vous aurez dû faire. En cas de galère, vous pourrez vous rabattre sur des écrous de 12 mm (rayon un peu long) ou des écrous de 16 mm (rayon un peu court).

Quel est le diamètre effectif de ma jante ?

- Surtout, ne faites pas confiance à internet, même si vous consultez le site du fabricant de votre jante ! Certaines jantes ont des versions (et géométries) qui dépendent de leur année de production...

- Vous devez calculer VOTRE diamètre effectif de jante.

- pour une jante de 26 pouces, munissez vous de deux rayons d'une taille proche de 256 mm, et des écrous de la même taille que ceux vous utiliserez, puis suivez le protocole qui est indiqué dans le manuel de l'utilisateur du moyeu Rohloff page 44. Le manuel en français est disponible en suivant le lien suivant : "http://www.rohloff.de/de/service/download/beschreibungen/handbuch_fr/index.html"

- Attention au vissage du rayon ! Pour faire la mesure, vissez le rayon en laissant 1 mm de marge par rapport au fond du trait de vissage extérieur de l'écrou.

Quel moyeu de roue choisir ?

- celui que vous trouverez facilement et pour pas trop cher dans le commerce.

Comment calculer la longueur des rayons ?

Une des originalités de ce site est de proposer un calculateur/dessinateur. Si vous avez des questions n'hesitez pas... L'adresse est contact@compagnie-roue-velo.fr Pour l'achat, on prendra des rayons de la taille proche ou un peu plus petits.

Quels rayons choisir ?

- Ceux que vous trouverez dans le commerce ! Cela peut-être une sacrée galère !

- Les fabriquants de rayons, les vendent généralement par boîtes de 100...

- Les vélocistes lambda de la génération VTT, n'ont souvent pas de panoplies de rayons.

- Les vélocistes ayant repris un ancien fonds de commerce ont souvent des stocks de rayons, mais souvent dans des tailles "route" pour des jantes de 622. De plus, les rayons fabriqués il y a 30 ans n'étaient au même pas de filetage que ceux qu'on fait actuellement.

- Les grandes surfaces du cycle vont vous traiter de débile à vouloir bâtir une roue de ce type.

Comment trouver les rayons ?

- Certains sites de VPC proposent des rayons à l'unité, mais à des tarifs pharaoniques.

- Certains sites de VPC proposent des bottes de 36 rayons à des prix pas trop fous... Mais vous aurez du surplus.

- Un vélociste bien pointu en VTT ou randonneuses haut de gamme devrait pouvoir vous aider.

- personnellement, en rendant visite à trois bouclards grenoblois, j'ai trouvé mon bonheur, mais sans unité esthétique...

- je viens d'acquérir une panoplie de rayons de longueurs de 203 à 302 milimètres, concernant les conditions de vente, c'est une petite négociation à faire... contact@compagnie-roue-velo.fr

Mise en garde.

Ne vous lancez pas dans ce type d'entreprise sans avoir une expérience raisonnable du rayonnage d'une roue "normale". Je fais l'hypothèse que vous connaissez les techniques de croisement des rayons, et que vous maîtrisez les différentes étapes de rayonnage d'une roue (nappe par nappe, centrage circulaire, dévoilage, mise en tension, centrage gauche/droite).

Etapes à suivre pour construire une de vélo roue excentrique.

Acheter une jante de plus que le nombre de roues que vous aller monter. La jante non utilisée sert de témoin pour indiquer que la roue que vous montez n'est pas ovale.
Faire la mesure du diamètre effectif de la jante.
Calculer la longueur de tous les rayons.
Se procurer les rayons...
Re-mesurer impérativement les longueurs d'absolument tous les rayons que vous vous êtes procurés ! Il y a souvent des erreurs !
A ce point-ci, "ordre, méthode et discipline" deviennent les maîtres mots de la réussite.

Etiquetage.

La méthode que je préconise consiste à coller de petites étiquettes, des deux côtés de la jante, pour chaque trou de rayon, indiquant :

- son numéro,

- sa longueur (en mm, avec 2 décimales),

- s'il part vers l'avant ou vers l'arrière (en une lettre),

- s'il va côté gauche ou droit de la roue (en une lettre), c'est utile, je me suis planté pour ma première roue.

- si le rayon est enfilé dans le flaque vers l'intérieur ou l'extérieur de la roue (en une lettre).

Le numéro de rayon sert à prouver qu'on a pas mélangé les étiquettes. Les deux décimales de la longueur aident "quand on se pose des questions existentielles" (oui, ça arrive).

Enfilage des rayons dans la jante avant rayonnage.

Pour éviter de se poser plein de questions durant le rayonnage, je propose d'enfiler provisoirement chaque rayon avec son écrou dans son trou de jante sans le moyeu (surtout si on doit gérer plusieurs types d'écrous ! ).

Rayonnage.

On procèdera en 4 nappes "à l'habituelle", mais avec une petite variante. Pour les deux nappes où il faut gérer le croisement des rayons, je suggère de commencer par les grands rayons, près du trou de pipette, et de s'arrêter aux plus petits rayons, puis de repartir du trou de pipette, en direction opposée, de façon à éviter de devoir croiser des rayons plus grands que ceux qui sont déjà posés. En procédant de la sorte, on évite de trop tordre les rayons.

Suite des opérations.

Après avoir boulonné de façon souple tous les rayons, on essaie de réduire un voile trop important de la roue. Lors de la suite de la mise en tension, la jante non rayonnée sert de référence pour voir si la roue n'est pas ovale. Ensuite, on met les rayons en tension, en contrôlant bien le centrage gauche/droite de la roue.

Et voilà, puis fond de jante, pneu, chambre à air, gonflage, montage du disque, une éventuelle cassette de roue arrière, montage sur le vélo, et on découvre de nouvelles sensations...

Encore plus loin...

Pour des sensations encore plus intenses, on peut fabriquer une figure d'interférence sympathique en utilisant deux roues excentrées avec des pneus de tailles différents entre l'avant et l'arrière du vélo, par exemple du 1 pouce et du 1 pouce 75. En environ 50 mètres, on est passé par toutes les figures possibles.

Encore beaucoup plus loin !!!

Un exposant du salon du cycle, m'a suggéré la suivante : le tricycle (couché), avec trois roues excentriques, et trois diamètres de roues différents (gauche-droite/avant-arrière).

Sur un tricycle, il n'y a pas d'équilibre à assumer, mais avec cette formule, ce n'est pas simplement avant-arrière, on fait vraiment la danse de la Saint Guy ! Je crois que c'est vraiment du rodéo-cycle. Y-a-t-il un candidat pour monter le tricycle ? Y-a-t-il un candidat pour l'essayer ? Buuurpsss. Pardon !

----
Réalisé 100% avec vi...